vendredi 6 janvier 2012

Des voeux pour 2012


Pollination © R.S. ParkeHarrison

Pour ne pas risquer de formuler des voeux apotropaïques - santé, désenvoûtement, retour de l'être aimé, retour du travail et de la prospérité... -, je vous souhaite tout simplement, à vous qui passez, de rester polis  ;-)

SOYEZ POLIS
Jacques Prévert

Il faut être très poli avec la terre
Et avec le soleil
Il faut les remercier le matin en se réveillant
Il faut les remercier pour la chaleur
Pour les arbres
Pour les fruits
Pour tout ce qui est bon à manger
Pour tout ce qui est beau à regarder
A toucher
Il faut les remercier
Il ne faut pas les embêter...
Les critiquer
Ils savent ce qu'ils ont à faire
Le soleil et la terre
Alors il faut les laisser faire
Ou bien ils sont capables de se fâcher
Et puis après
On est changé
En courge
En melon d'eau
Ou en pierre à briquet
Et on est bien avancé...

Le soleil est amoureux de la terre
Ça les regarde
C'est leur affaire
Et quand il y a des éclipses
Il n'est pas prudent ni discret de les regarder
Au travers de sales petits morceaux de verre fumé
Ils se disputent
C'est des histoires personnelles
Mieux vaut ne pas s'en mêler
Parce que
Si on s'en mêle on risque d'être changé
En pomme de terre gelée
Ou en fer à friser

Le Soleil aime la terre
La terre aime le soleil
Et elle tourne
Pour se faire admirer
Et le soleil la trouve belle
Et il brille sur elle
Et quand il est fatigué
Il va se coucher
Et la lune se lève
La lune c'est l'ancienne amoureuse du soleil
Mais elle a été jalouse
Et elle a été punie
Elle est devenue toute froide
Et elle sort seulement la nuit
Il faut aussi être très poli avec la lune
Ou sans ça elle peut vous rendre un peu fou
Et elle peut aussi
Si elle veut
Vous changer en bonhomme de neige
En réverbère
Ou en bougie

En somme pour résumer
Deux points, ouvrez les guillemets :

« Il faut que tout le monde soit poli avec le monde ou alors il y a des guerres ... des épidémies des tremblements de terre
des paquets de mer des coups de fusil ...
Et de grosses méchantes fourmis rouges qui viennent vous dévorer les pieds pendant qu'on dort la nuit.
»


Kingdom © R.S. ParkeHarrison

Les photographies de Robert et Shana ParkeHarrison racontent des histoires de perte, de lutte de l'homme, d'exploration personnelle au sein de paysages défigurés par la technologie et la consommation excessive.... vision onirique d’une humanité perdue.
Leurs images sont le fruit d'une longue préparation.
«Nous commençons une série en mettant longuement à plat nos intentions, ce que nous voulons exprimer et les scènes que nous souhaitons créer. Nous effectuons ensuite des dessins assez précis, à partir de là nous créons les accessoires et développons les idées, nous commençons à expérimenter en photographiant tout cela, jusqu’à ce que nous obtenions l’image désirée.
Il faut un mois pour réaliser chaque image, une année pour une série entière.
Notre démarche est avant tout picturale, mais nous utilisons les techniques et le matériel propres à la photographie noir et blanc. Nous altérons ensuite nos images par des procédés personnels, avant de repeindre directement par-dessus


Robert se pose comme acteur de ses propres images, le personnage solitaire au costume noir c'est lui, Shana appuie sur le déclencheur.
Il se représente à la fois comme un inventeur, un scientifique, un gardien et un idiot qui s'efforce de façon métaphorique et poétique de lier actions laborieuses, rites idiosyncratiques et machines invraissemblables, et par là même propose l'idée que l’artiste est, de par sa vision du monde, un travailleur, indispensable et acharné certes, mais dont le rêve éveillé constitue une sorte de remède fantastique et halluciné à notre réalité post-industrielle ravagée par le dérèglement global.


Suspension © R.S. ParkeHarrison

The Clearing © R.S. ParkeHarrison

The Sower © R.S. ParkeHarrison

The Architect's Brother - Robert & Shana ParkeHarrison.
Twin Palms Publishers - 2000.

Merci à Gérard pour cette belle découverte.

5 commentaires:

Marie Alster a dit…

Génial, mille fois génial. Merci!!!

ella a dit…

et je dis itou comme Marie Alster
Prévert, il est un génie d'humour connu
Les photos sont drôlissimes : merci de la découverte...

sab a dit…

belle année qui commence par de la magie... des mots et "Et de grosses méchantes fourmis rouges qui viennent vous dévorer les pieds pendant qu'on dort la nuit",,, cette phrase m'a hanté longtemps, je m'en délecte maintenant. heureuse de voir ce retour sur ces pages

Ana a dit…

Bonjour Minie " Mousse "

Merci d'être venue vers chez Ana. Je suis revenue. J'ai dû quitter car un autre blogger me lançait du fiel...Pour avoir la paix, j'ai fermé " le micro ". Enfin Il a compris j'espère !

Je dois maintenant tout réécrire cependant je n'ai pas tout le temps pour mariner trop longtemps dans mes neurones afin de placer tous mes messages, m'enfin-soin-soin....Ça viendra, la vie c'est fait pour ça.....

Soyez bien Minie ! Soyez bellement inspirée !

Ana

Minie a dit…

Oui, les blogs sont publics, en général, donc soumis à la dure loi des double-tranchant, arme et outil...
Dommage, j'espère que vous n'avez pas perdu vos beaux textes.

Minie,
matelot des nuages...

 
[]