jeudi 13 janvier 2011

Natasha Fadeeva

J'ai découvert tard hier soir quelque chose de fabuleux -pour moi tout au moins-, avec ces petites figures animales si expressives, si proches de ce que j'aime en illustration...
Les animaux feutrés de Natasha Fadeeva, une jeune femme russe au savoir-faire extraordinaire, me touchent à un point que j'ai du mal à décrire. J'aime ce style d'animaux si attachants comme savent par ailleurs les représenter les illustrateurs anglais, regards tendres et sourires en coin, un moment inouï de tendresse et de petit bonheur simple.
Et surtout, quel talent pour les mises en scènes, les couleurs, les lumières...

Cliquer pour agrandir dans une nouvelle fenêtre
Cliquer pour agrandir dans une nouvelle fenêtre
Cliquer pour agrandir dans une nouvelle fenêtre
Cliquer pour agrandir dans une nouvelle fenêtre
Cliquer pour agrandir dans une nouvelle fenêtre
Photos © Natasha Fadeeva

Je ne dirais pas que j'ai trouvée mon alter-ego, ce serait prétentieux, mais il y a dans ces petits personnages tout ce que j'aime et tenté de mettre dans mes illustrations. Regrets d'une époque révolue, intransigeance des effets de mode...
Je pense n'avoir pas eu de si grand bonheur -à faire cette découverte- depuis le début de cette année, et même depuis belle lurette.
Ça donne des ailes... non ?

Meilleurs voeux pour 2011, que l'an nouveau vous réserve de jolis coins de paradis douillets, amoureux, fertiles, aventureux, inventifs... et plus si affinité.
Raymond Devos disait bien qu'il n'y aurait pas de poules sans eux,
ni de coqs sans elles...


11 commentaires:

clothogancho a dit…

Agnès, puisque cela te donne des ailes, vole donc jusqu'aux nuages et ne songe pas aux effets de mode !
Quel bonheur de te lire à nouveau et de voir ces petites conversations amoureuses, tendres et fragiles.
Souhaitons que 2011 soit l'année du renouveau et qu'une petite souris viendra te grignoter l'oreille pour te pousser à reprendre le crayon.

Minie a dit…

Non Clotho, je ne songe pas aux effets de mode... mais les éditeurs si !

Akä a dit…

Tu illustrais?

Ils sont d'une présence incroyable, effectivement, comme animés par la grâce de leur créatrice, grâce à cette expressivité. Merci pour cette très belle découverte!

clothogancho a dit…

N'y aurait-il pas moyen de contourner les circuits éditoriaux traditionnels ?

sab a dit…

Je prends le " et plus si affinité..." Hummm j'adore cette conclusion et douce année à toi

Tu aimerais alors : middle of nowhere. J'en suis fan, et amoureuse de Violette et Camélia
http://allaroundus.blogspot.com/2010/09/violets-and-camellias.html http://allaroundus.blogspot.com/
illustratrice et créatrice de joli bijoux, joujoux cailloux... que j'en aurai un cette année.
tu as raison il y a des chose qui donne des ailes et alors on plane avec bonheur.

Et oui les editeurs sont depuis 10ans, voir 15 tres desagreable avec la jeunesse que c'est une horreur. La crise n'aide en rien. Ils ne prennent aucun risque. Voir ne font que de la reedition de valeur sure.

Minie a dit…

Oui, toutafé, tu résumes parfaitement. Les éditeurs sont devenus (presque tous) des marchands de soupe... ou des suiveurs. (Non, je ne donnerai pas de noms ;-) )
Je viens d'aller voir tes liens, Violette et Camélia c'est crô meugnon, j'aime ! Merci Sab, je mets en favori, d'autant que tout ce qui est feutre me touche particulièrement. Dans un genre un peu plus "adulte", Stéphanie Metz est très bien aussi côté feutrage, un sens des volumes particulièrement plaisant, une belle leçon d'anatomie.
http://www.artbysteph.com/portfoliocurrent.html

labistrake a dit…

Merci pour cette découverte !
Et belle année ré-créative à toi !

*Tasiaa a dit…

Très joli ton blog!!!

Et bonne annèe!

Salut!
*Tasiaa

jpb a dit…

merci énormément pour ce lien
sur Natasha Fadeeva
nous avons découvert un monde fabuleux
(je n'en dis pas un mot à notre chat)

polline moineau a dit…

en effet ils sont extraordinairement expressifs, dans la veine de ce dessin que l'on voit en haut de ta page..., qui correspond tout-à-fait au style des illustrations si subtiles que j'aimais dans les livres que je lisais à mon fils et que l'on ne trouve plus guère. qu'elles sont humaines ces souris. et qu'il est navrant que des artistes de talent ne puissent diffuser leur art sous des prétextes de mode.

Rose Chiffon a dit…

Je viens tard te remercier pour tes bons oeufs et ces animaux aux physiques si délicats. Ils sont tout à fait toi.

 
[]