mercredi 26 janvier 2011

Tissu minéral


Cliquer pour agrandir dans une nouvelle fenêtre
Grès blancs ou noirs, terre d'Orriule ou porcelaine, le travail de Gaëlle Guingant-Convert relève à la fois de l'architecture et de la sculpture.
Modelage, colombin, tournage, chaque pièce résulte d'une volonté de prendre le temps, en répétant inlassablement les gestes premiers et communs d'un art séculaire.

Cliquer pour agrandir dans une nouvelle fenêtre
Cliquer pour agrandir dans une nouvelle fenêtre
Dans un monde dominé par l'empressement et le mercantilisme, le choix est délibérément opposé :
copier, répéter, décortiquer, démonter, prendre la liberté de faire et refaire indéfiniment, de réinventer et d'imaginer ces microcosmes aux allures de conques ou d'enchevêtrures organiques.
De la répétition nait ce territoire étrange, entre végétal et minéral, locules de nymphes en gestation comme autant de refuges patiemment échafaudés, édicules stratifiés, sédimentés, entre art primitif et dentelle de terre elaborée par le rythme des saisons, gauffrés, estampés, plissés par le jeu d'une écriture laborieuse, lente et inlassable, tatoués au passage de la mirette ou de l'estèque, parfois incisés comme sous le coup d'une morsure ou ridés comme une peau.

Les pièces sont, soit laissées brutes et réhaussées d'un engobe ou d'un jus d'oxyde -fer, manganèse, cuivre, cobalt-, soit émaillées en procédant parfois par superpositions pour créer d'étonnants effets de matières.

Cliquer pour agrandir dans une nouvelle fenêtreCliquer puor agrandir dans une nouvelle fenêtreCliquer pour agrandir dans une nouvelle fenêtreNée en 1971 de parents artisans d'art, Gaëlle Guingant-Convert a baigné toute son enfance dans les odeurs et les bruits d'atelier.
Après un cursus universitaire et quelques cours de tournage, c'est en recherchant les sensations de son enfance que le travail de la terre lui est apparu comme une évidence.

5 commentaires:

Marie Alster a dit…

j'aime de plus en plus les créations en céramique. Minérales, organiques, leur travail est toujours très subtil.

clothogancho a dit…

Il m'est arrivé de trouver des constructions de guêpes bâtisseuses, même extase. Davantage que les madrépores m'impressionnent les dernières images, graines, nids, cellules balayées au microscope eléctronique ? c'est très beau.

Nine a dit…

magique! merci pour ces belles photos...

sab a dit…

marières poussées a l'extrême... envoutant

revesdargile.canalblog a dit…

FANTASTIQUE !!

J'aime beaucoup votre blog, j'y reviendrai

Monique

 
[]