vendredi 27 novembre 2009

Bibliothèques


Bibliothèque municipale...
Albert Jacquard
J'y passais tous mes instants libres, heureux d'être entouré de ce calme, de ce silence, de cette odeur de papier et d'encaustique, heureux d'avoir accès à toutes les aventures racontées dans les romans, heureux surtout de pénétrer tous les secrets de l'univers dévoilés dans les encyclopédies ; la bibliothèque m'introduisit dans le monde beaucoup plus que le collège ; elle me permettait de trouver quelques réponses aux questions que je me posais et qui avaient pour moi de l'importance ; au collège, il me fallait apprendre les réponses à des questions dont je ne voyais pas l'intérêt, je n'avais guère d'appétit pour la nourriture que m'apportaient les programmes.
Mon utopie
Stock - 2006



Alberto Manguel
On peut reconstituer la vie d'un lecteur d'une infinité de manières : en étudiant l'ordre des livres dans sa bibliothèque, en faisant l'inventaire des ouvrages empilés sur sa table de chevet, en déchiffrant les notes qu'il a griffonnées dans les marges, telles les pistes d'un animal dans la forêt.
La bibliothèque de Robinson
L'écritoire-Leméac - 2000



Michel Serres
Il faut fréquenter les bibliothèques, certes ; il convient, assurément, de se faire savant. Étudiez, travaillez, il en restera toujours quelque chose. Et après ? Pour qu'il existe un après, je veux dire quelque avenir qui dépasse la copie, sortez de la bibliothèque pour courir au grand air ; si vous demeurez dedans, vous n'écrirez jamais que des livres faits de livres. Ce savoir, excellent, concourt à l'instruction, mais celle-ci a pour but autre chose qu'elle-même. Dehors, vous courrez une autre chance.
Le Tiers-Instruit
Folio/essais



Photos tirées de 'Book lovers never go to bed alone',
bibiothèques à la folie >>>
Et vous, elle est comment la vôtre ?

11 commentaires:

clothogancho a dit…

je fais ce com avant d'avoir lu le message. Sérieusement, il y a un pb de transmission avec ton blog. Je suis à nouveau venue tous les jours depuis jeudi. Ce message ne s'affiche qu'auj lundi... et encore, j'ai d'abord fait un tour dans tes liens de cuisine sauvage... Bon, je reviens tout à l'heure.

Minie a dit…

Non, non Clotho, je l'avais déjà dit dans un autre commentaire mais tu n'as pas du le voir, j'ai brouilloné vendredi et n'ai posté qu'aujourd'hui pour cause de manque d'une photo... et de temps puor la chercher. Mais j'ai laissé le brouillon à la date de vendredi, trop la flemme de faire des copié-collés déménagements dans un nouveau message, donc cette note paraît à la date de vendredi, CQFD !

clothogancho a dit…

La mienne murmure, chuchote et parfois gronde. Elle est ma demeure, je n'y suis qu'invitée... invitée chez mes livres, passagère, tandis qu'ils demeureront, peut-être, ce sera en tout cas mon combat, jusqu'au bout, contre les faiseurs d'autodafé et ceux qui y ressembelnt. Elle est le seul endroit où je puisse travailler tandis que don Quichotte invective la Cité de Verre et Moon Palace, et que Carson Mac Cullers traîne son coeur sur les routes de la Manche. J'y éprouve comme Quignard ... la Haine de la Musique et depuis que j'y ai rassemblé les rares joyaux de W.Sebald, j'exige un grand silence, car je ne parviens pas à descendre de ce train qui fut aussi celui d'un certain W...

clothogancho a dit…

Ok, je ne m'inquiète plus alors. J'ai cru que j'avais mal rentré la page et qu'elle restait sur une page d'archives !

Minie a dit…

Hmmm, les souvenirs d'enfance... (je n'ai pourtant trouvé aucune citation possible sur Perec et les bibliothèques, pourtant il doit y en avoir, forcément, mais faute de temps pour tout compulser... Ahhh comme j'aurais aimé) et les reflets dans un oeil d'or !
Le coeur est un (grand) chasseur solitaire !

clothogancho a dit…

et les bibliothèques "fuligineuses" de Claudio Parmiggiani...

polline moineau a dit…

j'aimerais qu'elle ne soit faite que de livres anciens, comme sur les photos, mais les livres dont le contenu me convient sont plutôt récents, tranches de toutes les couleurs vives, beaucoup de beaux livres aussi qui prennent de la place en hauteur, parfois je les mets en pile quelque-part mais du coup ils prennent la poussière, bref je ne suis pas sereine complètement avec mes livres; c'est un peu passionnel, ceux que je préfère je les cache et un jour je les recherche frénétiquement, urgence, relire, peut-être se rassurer sur la pérennité de mes attirances...

Eudoxie a dit…

Elles sont classées par genre les miennes: une BeauxArts, une livres techniques (cuisine, langues, guides touristiques etc...), une magazines et romans, et une pour mon chéri! En ce moment, il faut que je renouvelle mon stock

Rose Chiffon a dit…

A la maison c'est le bordel. La cafetière à Simone déborde, les vieilles caisses à Roger c'est dépassé et Charles-Edouard en a plein sa chambre. Y aurait guère que le chat, en fait. Qu'en aurait pas vraiment. Et encore, et encore. L'ordre alphabétique ? Faudrait déjà un ordre. Alors pour Noël je demande un raccordement au tout-à-l'audiovisuel pourri vu que les livres on sait plus où y sont. Voilà. Ma biche.

corinna a dit…

j'ai découvert ton blog il y a un moment grâce à Marie et j'y viens en visiteuse inconnue d'habitude, trop intimidée pour laisser un mot... et là j'ose, c'est toujours une balade super agréable de venir ici, un moment d'évasion total, merci.

Minie a dit…

Chère Corinna, c'est un honneur d'avoir ta visite. C'est moi qui devrait être intimidée, Marie m'a montré, en vrai de vrai, le genre de merveilles qui sortent de tes doigts, waouhhh c'est d'une finesse... très beau, très noble !

 
[]