vendredi 17 juillet 2009

Faire du neuf avec du vieux

Je sais qu'elle me lit parfois, aussi je dédie cette note en forme de clin d'oeil à la gentille fée qui, mardi dernier, m'a offert une petite pile de linge de maison, de vieilles et belles pièces, pour la plupart bien fatiguées mais façonnées dans des tissus comme on n'en fait plus, toiles de coton, drap en fil, coton glacé ou damassé, broderies et dentelles...
D'une nappe brodée main, complètement usée sur les bords, irrécupérable en l'état, j'ai eu l'outrecuidance de faire plusieurs morceaux, que faire d'autre... ?
D'autant que les nappes brodées, en soi j'avoue que ça ne me séduit pas outre mesure.
Mais d'admirer ce patient et minutieux travail, d'imaginer toutes ces petites mains oeuvrant dans une amoureuse application et ces yeux attentifs à suivre le dédale des motifs sciemment tracés sur la toile, de voir surtout ce lent et long exercice de style se déperdre et tomber dans l'oubli d'une armoire à linge me faisait mal au coeur, alors pour une seconde jeunesse et avec un soupçon de modernité, voilà un aperçu de ce qui se trame ici, entre casseroles et pinceaux...

Cliquer pour voir en détail

Redécoupée, assemblée et doublée d'une toile à matelas gris pâle rayé de rouge, agrémentée d'une fine cordelette cerise et d'une broderie machine du même acabit, la nappe reprend du service avec une redistribution des rôles et un rien de vitalité, de quoi stocker -par exemple- tous les petits pains et autres viennoiseries dont notre apprenti Compagnon nous gratifie chaque fin de semaine. Mais rien n'empêche de varier : sac à chaussons, à sous-vêtements, à bijoux, jeux, sac à fouille, sac à malices...
Je trouve le résultat plutôt joli.

Et pendant ce temps là... mes brico-teintures pour le petit concours MCI-IDEAL attendent de sérieuses finitions, d'ici lundi ça va être serré !

8 commentaires:

Anne a dit…

Tu as une machine à broder, j'en rêve !!! Il est vraiment très beau ce petit sac, je trouve les petites broderies alsaciennes tellement jolies...
Sinon, j'ai pensé à toi, je viens de mettre en ligne le patron du pantalon "mi-sarouel", va voir !
Bonne soirée petite madame Minie !

Minie a dit…

Oh ce n'est pas à proprement parler une machine à broder, mais elle a quelques points fantaisie bien choisis, des points élastiques, et surtout une fonction 'boutonnières' qui marche toute seule, résultat impecable.
Après avoir usé 3 Sin*ger (d'occasion), je suis passée à Broth*er (neuve) et j'en suis très contente.
Merci beaucoup pour le patron, je suis allée voir c'est simple comme tout. Mais pour une adaptation "grand lièvre à poil ras", si la taille n'est pas élastiquée il me semble qu'il faudrait rajouter une couture sur le milieu devant, histoire d'adapter la mise en forme pour l'arrondi de la partie ventre/entre-jambe... non ?
Je m'en vais essayer sur moi, on verra bien, j'ai trouvé du vieux drap chez Emmaüs ça peut être sympa.
Bon dimanche.

Anne a dit…

Ben c'est vrai que pour les grands lièvres à poil ras, ça se complique un peu, c'est moins bécasson que pour les lapinous ! Il faut un devant, un derrière, avec arrondi, une taille marquée, une ceinture, bref, c'est plus sioux ! Bécasson porte bien son nom : réalisation express, pas de prises de tête, une couture minimaliste... De quoi s'amuser avec peu de mise en oeuvre.
Donc pour les lièvres, pour être sûre de pas trop passer à côté, c'est plus simple d'aller voir Mr Burda !!!
Bonne restauration de jardin, un domaine familier pour moi !

Rose Chiffon a dit…

Le fute de gros lapinou * :
Deux rectangles de 80 x 46 cm constituent l'extérieur des jambes. Deux pièces en forme d'arche en gros 11 cm de large en bas et 14 en haut pour l'entrejambe. Une bande de 120 par 30 pour la ceinture et un lacet de 1,5 mètre que tu fixes simplement au milieu dos. Si tu regardes bien l'image étalée tu percevras les coutures et alors tu n'auras plus qu'une obsession : te faire le même là tout de suite, maintenant, sauf que tu devras d'abord faire gaffe au choix du tissu : trop rigide et tu ressembleras à un paquet cadeau mal fait, trop mou et c'est l'effet serpillère tortillée, juste bien genre lin ou soie... toi Jane.
Si tu sais pas le mettre, demande-moi.
* ici pour un lapinou femelle variable du 36 au 42 y compris la femme enceinte et jusqu'à l'homme moderne qui ne craint pas d'être sexy.

Minie a dit…

Ohhh, ça en être une gentille Rose Chiffon une fois ! (Navrée, en Alsace on dit toujours 'une fois', même quand c'est plus que ça...)
Merci M'dame, d'autant que l'effet serpillère, ça me connaît, j'en rafole, manquera plus que le Marcel sexy version 1960 (si, si, j'insiste, tissu type caleçon avec poche kangourou et couleur bleu de chauffe, excuse du peu !)

Rose Chiffon a dit…

Tu as ce genre de marcel ? Je veux voir l'ensemble, le style que ça te donne. Absolument.

Minie a dit…

Nan, je ne l'ai pas, mais j'en rêve ! J'espère bien le trouver parmis les aficionados des jardins ouvriers (le Marcel, pas le caleçon)...
Dis, heuuu, ça te dirait pas de participer au petit concours sur le papier ? Hmm ?
Comment ça c'est où ? Ben tu cliques sur "concours" dans les tags, ça devrait faciliter le trajet...

Ciorane la pauvresse a dit…

Un recyclage en forme de renaissance aussi joli que poétique pour ces broderies au charme suranné.

 
[]