jeudi 4 juin 2009

Nuage de mouches


Cliquer pour agrandir dans une nouvelle fenêtre
LA MOUCHE
(Raymond Queneau)

Les mouches d'aujourd'hui
ne sont plus les mêmes
que les mouches d'autrefois
elles sont moins gaies
plus lourdes, plus majestueuses, plus graves
plus conscientes de leur rareté
elles se savent menacées de génocide.
Dans mon enfance elles allaient se coller joyeusement
par centaines, par milliers peut-être
sur du papier fait pour les tuer
elles allaient s'enfermer
par centaines, par milliers peut-être
dans des bouteilles de forme spéciale
elles patinaient, piétinaient, trépassaient
par centaines, par milliers peut-être
elles foisonnaient
elles vivaient.
Maintenant elles surveillent leur démarche
les mouches d'aujourd'hui
ne sont plus les mêmes que les mouches d'autrefois.


LA MOUCHE QUI LOUCHE
(Jean Orizet)

Chaque fois que la mouche qui louche
Veut se poser au plafond
Elle s'y cogne le front
Et prend du plâtre plein la bouche.

Moralité
Pauvres mouches qui louchez
Posez-vous sur le plancher.
Moucheronette

Un petit jeu pour attraper la mouche qui louche... et tester ses nerfs ! Cliquer ici >>>

Cliquer pour agrandir dans une nouvelle fenêtre
Jolie mouche à rayures sur une feuille de rosier rugosa
(Crédit photo : Denlig)

La mouche est un aéronef agile dont les yeux composés sont de véritables joyaux d'optronique et de neuronique intégrées.
Avec leurs 3 000 capteurs, elle se retrouve dotée d'une vision panoramique extraordinaire.
Elle possède «deux gros yeux composés à facettes et peu expressifs au-delà du raisonnable, et une bouche très dure garnie d'un faisceau redoutable de sécateurs baveux dont la vue n'appelle pas le baiser.»
(Pierre Desproges)

Capable de faire un démarrage à 60 kilomètres heure et d'atterrir au plafond la tête en bas, la mouche fait partie de l'honorable famille des diptères (mouches, moustiques, etc.) qui sont des insectes ne possèdant qu'une seule paire d'ailes fonctionnelles, les ailes postérieures s'étant transformées par régression en «balanciers» à rôle sensoriel.

Cliquer pour agrandir dans une nouvelle fenêtre
Mouche-masque, noire et or, Platystoma seminatione,
dont le profil élégant évoque celui d'un masque à gaz...
(Crédit photo : Denlig)

Les mouches sont de grandes ménagères, elles mangent tout ce qui traîne chez nous. Loin de faire la fine bouche, certaines larves sont capables de dévorer un cadavre d’animal alors que d'autres, comme les asticots de la mouche verte, nettoient des plaies d’humains (on les utilise en biochirurgie). C'est ainsi qu'elles remplissent également le rôle d'éboueur.
Dans Foutaises, Raymond Queneau écrit : "Quand on voit des mouches, on peut dire : ça a été des vers. Quand on voit des hommes, on peut dire : ça en sera."
Elles colonisent, mangent et sont mangées. Sans elles, quantité de leurs prédateurs, oiseaux, reptiles, amphibiens, batraciens, poissons... disparaîtraient.
Dans l’Antiquité la mouche était considérée par les Grecs comme fille de Zeus, et dans la mythologie des Indiens Navajos (Amérique centrale), elle est également messagère des dieux.
Il y a 134 000 espèces de mouches recensées actuellement dans le monde, mais il en existe probablement beaucoup d’autres non encore identifiées.
Mouches, moustiques, mouchettes et moucherons représentent à eux seuls entre 15% et 20% des espèces animales vivant sur terre.

La mouche a un corps d'athlète mais des poils partout.
Douée pour la pêche, c'est aussi une remarquable alpiniste, en témoigne cette scéance de préparation gymnique intense, préalable à une sortie en haute montagne.

Cliquer pour agrandir dans une nouvelle fenêtre
(Crédit photo : Daniel Radix)

Libertines dans l'âme et actives le jour, les mouches sont de redoutables séductrices. Très émotives et intuitives, elles sont également possessives et leur vie amoureuse intense les pousse à faire preuve d'une grande coquetterie, d'ailleurs on les utilise parfois en guise de grains de beauté.
Ci-dessous, tentative de séduction en déshabillé de soie kaki taupe foncé, albuginé façon pintade, le look qui fait mouche !

Cliquer pour agrandir dans une nouvelle fenêtre
(Crédit photo : Cecile Bassaglia)

Par contre elles ne sont pas douées pour l'écriture, leurs rares tentatives se sont soldées par un échec, d'où l'expression 'pattes de mouches'.
Elles sont d'un naturel susceptible, ce n'est pas pour rien qu'on dit 'prendre la mouche', et elles aiment à s'occuper de tout et de rien, ce qui a donné la formule 'faire la mouche du coche'.
Mouche de mai, mouche à miel, mouche à feu, mouche de bœuf, mouche de la viande ou du vinaigre, mouche pisseuse, mouche à merde, mouche verte, bleue, dorée ou domestique, mouche tsé-tsé ou mouche piqueuse, mouche à damiers, mouche des pluies, de l’olive, de l’oignon ou de la betterave... elles exercent toutes sortes de métiers, mais on les trouve également dans des professions pour le moins inattendues, il existe en effet des mouches truffières, policières (la police criminelle et le FBI s'en sont fait des auxiliaires pour dater la mort des victimes), migratrices, parasites...
Et contrairement à une idée reçue elles ne sont pas sales, elles s'essuient toujours les mains avant de passer à table.

Cliquer pour agrandir dans une nouvelle fenêtre
Diptères
(Crédit photo : Philippe Blanchot)

Jean-Paul Sartre leur a consacré une pièce de théatre et William Golding un livre qui a été porté à l'écran par Peter Brook, Frédérick Tristan a fait l'apologie de leur dieu dans un roman resté célèbre, tandis qu'une poignée de chanteurs ont célébré leurs vertus dans des arrangements musicaux parfois audacieux.







La mouche, ou Musca (abrév. Mus), est également une constellation -une étoile double en fait- située au Sud de la Croix du Sud.

Cliquer pour agrandir dans une nouvelle fenêtre

8 commentaires:

Mam'zelle Angèle a dit…

Un jour d'ennui lors d'une visite chez ma vielle tante, ma fille qui devait avoir 6 ou 7 ans regarde les mouches au plafond car c'était la seule occupation possible, quand tout à coup elle voit une mouche qui se cogne sur le plafonnier et là, elle me dit:"t'as vu Maman? PAN dans l'œuil!...mais va savoir lequel...".
Nous sommes parties dans un fou-rire que ma tante ne s'explique toujours pas!

Ciorane la pauvresse a dit…

Je salue bien bas ce long et riche travail de vulgarisation qui nous fera regarder d'un autre oeil ces pauvres mouches mal-aimées.

marie a dit…

Bon . D'accord ... Tu m'as convaincue de l'utilité des mouches !
(que j'extermine avé la raquette de badminton ... un trou , une chance de survivre . Ma petite Bertha à moi ! )
Mais que vas tu faire pour nous réhabiliter le moustique , hmmm ?

Et le code est "nonfi"
Mais y'a un "n" en trop !

Minie a dit…

Hé bé, je pourrais parler du moustique tigre, celui qui fait les ravages que tu sais, mais pour le réhabiliter il faudra se lever de bonne heure... le Chikungunya c'est pas ma tasse de thé.
Cafards non plus, compte pas sur moi ! lol

Sonja a dit…

Ca me fait surtout penser au "Coche et la mouche" qu'il m'a fallu apprendre et réciter devant la classe quand j'étais petite;))))

Anonyme a dit…

J'aimerais savoir si les mouches hibernent.... Merci !!!

Minie a dit…

Cher anonyme,
pour ce qui est des mouches domestiques, elles meurent en hiver mais les larves hibernent et éclosent au printemps !
Je ne me suis pas penchée sur le cas de la mouche sauvage, il semblerait qu'elle hiberne dans des cachettes plus ou moins domestiques... enfin il y a tellement de races de mouches, faudrait voir du côté du FND (Fichier National des Diptères).
Alors, heureux(se) ?

Anonyme a dit…

Merci beaucoup!!

Effectivement je suis très heureuse d'avoir une réponse. C'est très apprécié!! J'enseignais à mes élèves aujourd'hui le camouflage des insectes et un élève m'a posé la question ... Est-ce que les mouches hibernent... J'ai répondu que je crois que oui, nous ne les voyons pas l'hiver ... elles se cachent... Merci encore !!!! Une enseignante en formation ...

 
[]