mercredi 18 mars 2009

Oiseaux de paradis

En cherchant un modèle d'oiseau pour une illustration, je me suis mise à fouiller dans les aquarelles de Jean-Jacques Audubon (1785-1851, prénommé John James chez les anglais), "Les oiseaux d'Amérique".
Le profil du Bruant indigo (Passerina cyanea) me plaisait assez...


Continuant sur ma lancée je suis tombée sur Ernst Haeckel, biologiste, philosophe et libre penseur allemand du XIXème, darwiniste avant l'heure, et sur cette magnifique planche , probablement des colibris...


Au passage, Ernst Haeckel est plus connu pour les planches qui illustrent ses monographies sur la biologie marine.

Et puis j'ai dévié sur John Gould (ornithologue et naturaliste anglais, contemporain du précédent, surnommé "the Bird Man") et ses merveilleuses illustrations, lithographiées par son épouse Elizabeth.



Apprenant qu'il était allé jusqu'en Australie pour y étudier les oiseaux et qu'il s'était beaucoup interréssé à la famille des passereaux, je me suis prise d'une curiosité supplémentaire et je suis tombée sur cette petite merveille, un mérion (Malurus Splendens), que les anglais nomment Fairy wren, c'est à dire, troglodyte des fées... et c'est vrai que son profil est assez semblable à celui des troglodytes. Moi qui cherchais justement un de ces "oiseaux boules", un petit fûté pour mon histoire, j'étais servie !
Et quel plumage !


Le Malurus Splendens revêt son plus beau plumage bleu lors de la saison des amours. Le reste du temps, il est gris comme un moineau, fallait-il le savoir !
Mais il n'est pas seul au monde, il fait partie d'une famille dans laquelle on trouve M et Mme Mérion à bec large, M et Mme Mérion de Campbell, M et Mme Mérion à épaulettes, M et Mme Mérion à dos rouge, M et Mme Mérion leucoptère, M et Mme Mérion superbe, M et Mme Mérion splendide, M et Mme Mérion turquoise, M et Mme Mérion à croupion noir, M et Mme Mérion de Lambert, M et Mme Mérion élégant, M et Mme Mérion ravissant, M et Mme Mérion à gorge bleue, M et Mme Mérion couronné et M et Mme Mérion empereur.
Que du beau linge !

C'est probablement un des plus beaux oiseaux du monde, avec le Sylphe à queue d'azur !


Ce qui n'empêche que je me garderai bien de tremper ma plume dans la couleur de celles de ces oiseaux là, à ce stade la nature est inimitable !

Futé

11 commentaires:

Anne a dit…

Très intéressant... Et de biens belles illustrations ! Etudes ou goûts, nous avons, c'est sûr, certaines choses en commun madame Minie !

isabelle a dit…

Je trouve le tien très touchant ...

marie a dit…

Le ciel , les oiseaux ...
Et demain , les anges ?

Mes petites mésanges bleues me semblent bien ternes maintenant ...

Eudoxie a dit…

Zolis petits zoizeaux aux belles couleurs vives. Ce sont vraiment des planches ravissantes, on voudrait en tapisser sa maison pour entendre les murs chanter.

Minie a dit…

Oh oh!!! La maman des Big Girls, c'est un grand honneur !
Et dire que moi je ne sais toujours pas mettre une colonne de liens vers les blogs des autres...

marie a dit…

Aïeaïeaïe ... Une fois de plus , l'élève Bas-bleus n'était pas attentive !

Nessy a dit…

Ohhhhhh, la vilaine qui marche sur mes plate-bandes........mais on peut y marcher à plusieurs sans se gêner bien au contraire. Un sujet que je dois aborder depuis longtemps, ma bibliothèque est remplie de doc sur le sujet et j'ai quelques autres noms d'illustrateurs à cafter...
La chromo allemande reprèsente bien des oiseaux-mouches. Hummmmm, je n'aurais pas une litho originale de Gould, yapa à dire, il faut que je range!

Minie a dit…

Ohhh la vilaine qui a tout ce qui faut pour en parler et qui n'en fait pas moins poireauter son petit monde... Alors, à quand une jolie chroniqe sur les lavis anciens ?

Nessy a dit…

Pas sortie de l'auberge qui est actuellement un hotel à insectes, situé dans un jardin d'insectes à 2 tours de roues de chez moi..........et si je cherche des zimages anciennes d'insectes.......
Plus gravures que lavis.
lorbirc.....j'adore tes codes-mots-valises

zineb a dit…

super very very nice extraordinaire votre site

zineb

Jeanne a dit…

C'est absolument magnifique. J'ai découvert les illustrations de Gould et Audubon hier! Grace à vous, je découvre Haeckel. Je m'essaierais bien à une aquarelle du Sylphe. Je vais tenter d'approcher les "maitres", si tant est que je le puisse. :)

 
[]