vendredi 17 avril 2009

Le train des nuages

Tren a las Nubes.

Le train qui relie Salta, au nord-ouest de l'Argentine, à San Antonio de Los Cobres emprunte l'une des voies ferrées les plus spectaculaires du monde.
À plus de 4 000 m d'altitude, frisant parfois les 4900 m, passant sur des viaducs, enjambant des précipices, se frayant un passage dans un somptueux décor de lacs salés, de déserts et de montagnes colorées sur fond de ciel bleu, le "chemin de fer General Manuel Belgrano" conçu par l'ingénieur américain Richard Maury entre 1921 et 1948 sous la présidence d'Hipólito Yrigoyen, traverse les vallées andines et les hauts plateaux de la Cordillère des Andes dans un parcours vertigineux qui donne parfois l'impression d'aller côtoyer les nuages.
Construite à grands frais à travers l'altiplano argentin, sa réalisation fut une véritable prouesse technique. Un système fait de 21 tunnels, 13 viaducs en fer, 2 tronçons en boucles et zig-zag et pas moins de 29 ponts, lui permet d'enjamber des ravins sur plusieurs centaines de mètres, de se cramponner à la paroi rocheuse, et d'escalader des pentes vertigineuses sans avoir recours aux crémaillères.
Le viaduc de la Polvorilla au terminus de la ligne est à 4200 m d'altitude, il fait 224 m long et 70 de haut, et pèse 1600 tonnes.

En 1971 les autorités eurent l'idée d'un train touristique sur cette ligne, et le 16 juillet 1972 eut lieu le voyage inaugural de ce qui allait s'appeler le Tren a las Nubes ou Train des Nuages.


Bien que la voie ferrée existe toujours, pour des raisons de sécurité et au vu de la vétusté de certaines installations, seule la circulation des trains de marchandises y est maintenue. Ceux-ci disposent cependant, outre les fourgons réservés au fret, d'un unique wagon voyageurs qui permet de contenter une poignée de touristes et les quelques locaux qui viennent vivre au milieu de ces déserts.

Mais dés 1949, dans "Le temple du soleil", Tintin fit l'expérience de son parcours vertigineux, bien avant qu'il ne s'appelle Le train des nuages.


7 commentaires:

Akä a dit…

Sublime, cette première photo! Ca fait rêver...
un soufflé? miam, pourquoi pas ;-)

isabelle a dit…

ohlala .... cela me donne le vertige rien qu'en regardant tes photos !!

roudodoudourou a dit…

"...un unique wagon voyageurs qui permet de contenter une poignée de touristes"

Tu as fait parti de ces touristes?

Veinard.

Je ne connaissais que par Tintin,
je croyais que c'était une invention...

Minie a dit…

Non, malheureusement je n'ai pas eu la chance de prendre ce train, mais quelqu'un qui m'est très proche l'a fait et m'en a parlé avec beaucoup d'émerveillement.
Mais les photos lui faisant défaut, j'ai glané celles-ci sur le net, au petit bonheur...
Pour Tintin, je ne suis pas sûre que "Le temple du soleil" se passe en Argentine, je suis même sûre du contraire, mais à comparer les images, il est clair qu'Hergé s'est inspiré de cette voie ferrée et de ces paysages, je me souviens même l'avoir lu quelque part mais où... ?!

Avalina a dit…

J'adorerais le prendre, ce train... Mais j'ai le vertige à 1 mètre au dessus du sol, ça me poserait un gros problème ! A propos, le relookage de ton blog est réussi ! Je vois de plus en plus de blogs avec un fond blanc, c'est la nouvelle mode ?...

Minie a dit…

Disons que c'est à la fois plus lisible et moins fatiguant pour les yeux... tout en restant relativement neutre !
Ceci dit, le fond n'est pas blanc mais bleu-gris très très pâle... ;-)
(#f4fafe pour être précis)

marie a dit…

Un train pour ceux qui aiment se faire peur ... j'adorerais ça !
Mais Mr Basbleus beaucoup moins , j'en ai peur ...

Et c'est vrai qu'il n'est pas vraiment blanc , ton fond ...

Minie , une femme toute en nuances !

 
[]