lundi 18 mai 2009

Fééries aquatiques

Comment parler de nuages sans invoquer les anges !?
M'étant demandé si les nuages avaient des ailes, je me suis mise à l'affût.
J’ai attendu... patiemment j’ai regardé le ciel, et c'est alors qu'après une nuit un peu blanche, baissant les yeux, je les ai apperçues. Formes flottantes et ouvertes, luisant dans les reflets mouvants de l'onde, comme en un ciel ouvert sous un autre ciel.
Sous les nénuphars froissés, j'ai vu la blancheur de ces corps liquides, volants et sinueux, onduleux et vrillés comme des oriflammes, méduses mollement bercées, déployant leurs grands voiles diaphanes en de fantomatiques corolles, étranges et pleines d'une grâce irréèlle...

Click to enlarge
Zena Holloway est une artiste de nationalité britannique, originaire du Bahreïn.
Photographe sous-marine, elle utilise les propriétés physiques de l'eau pour créer de surprenantes images.
Cheveux flottants, corps en apesanteur et particules en suspension, déesses subaquatiques, composent des images débordant d'une poésie voluptueuse et féérique. Un monde onirique, très romantique et empreint de pureté, qui a conquis beaucoup d'agences publicitaires.
Ses photos illustrent également un très beau livre que l'on peut consulter sur le site éponyme The Water Babies.

Click to enlarge
Click to enlarge« L'eau claire ; comme le sel des larmes d'enfance,
L'assaut au soleil des blancheurs des corps de femmes ;
la soie, en foule et de lys pur, des oriflammes
sous les murs dont quelque pucelle eut la défense ;
»

Rimbaud - Extrait de "Mémoire"

Click to enlarge
Click to enlarge
Et voyant ces corps de femmes échevelées, fantastiques apparitions flottant telles des ludions, comment ne pas imaginer qu'elles puissent être les proies sublimes et miraculeuses du légendaire Boto ¹.
Selon une croyance amazonienne, ce grand dauphin d’eau douce -animal fantomatique capable de surgir près du flanc des bateaux depuis les fonds obscurs sans que nul ne le voit s'approcher- quitte son élément aquatique et sa forme habituelle à volonté pour prendre l’apparence d’un homme élégant, silencieux, portant costume et chapeau blanc.
Sous ce déguisement magique il s'en va nonchalamment perdre ses pas sur les rives du grand fleuve Amazone, à la nuit tombante, s’arrêtant aux abords des villages et se parlant à lui-même dans une langue inconnue, riant ou pleurant, la tête haute et le regard fixe. S'il vient à passer une jeune femme séduisante il l’attire à lui, chante et l'enlace et la fait danser à en perdre la raison, sous les frondaisons tropicales et la tièdeur du vent. Epuisée elle cède et s’abandonne dans ses bras puissants, yeux fermés et lèvres entrouvertes, le front mouillé comme un linceul, dans la lueur des derniers feux du couchant. Alors, lentement, il gagne le rivage et l'entraîne avec lui sous les flots noirs, dans son royaume enchanté d'où elle ne reviendra jamais, tandis que lui reprendra son apparence énigmatique de grand poisson solitaire.

¹ Le Boto ou dauphin rose existe vraiment. C'est un splendide mammifère aquatique, véritable fossile vivant, qui a conservé l'aspect des premiers dauphins du Tertiaire. Ayant quitté les flots salés de l'océan il y a de cela plusieurs dizaines de milliers d'années, il a su remonter peu à peu les fleuves et s'adapter à la vie en eau douce.

1 commentaire:

Sonja a dit…

Il me semble que Whirpool a profité des talents de cette artiste dans une de ces publicités!?

 
[]