jeudi 28 mai 2009

Se fondre avec les éléments



Diplomé de l'École des Arts-Décoratifs de Strasbourg en 1981, Nicolas Wintz est connu pour avoir exercé ses talents d'illustrateur et de dessinateur de BD chez des éditeurs comme Gallimard, Nathan, Casterman, Bordas, Bayard-Presse, Albin-Michel, Syros, Futuropolis Humanoïdes Associés... et participé à la réalisation de dessins animés pour le réalisateur suisse Animagination.

Mais au milieu des années 90, ressentant le besoin d'un contact direct avec les éléments, les matériaux et la nature, il commence à aborder la sculpture, de façon assez peu conventionnelle. Ce désir physique et spontané avec la matière, entre récup'art et matières brutes, le conduit petit à petit à expérimenter l'installation de sculptures dans la nature, de façon plus ou moins confidentielle, et à associer diverses techniques et modes d'expression, utilisant parfois aussi peinture et vidéo.


En Ardèche, dans les Alpes ou dans le Haut-Atlas, installations, reflexion sur le mobile et l'immobile. Le but étant -au final- non pas d'exposer au sens classique de l'oeuvre, mais d'exposer ses réalisations aux saisons et aux intempréries (actions conjuguées du soleil, de la pluie, du vent, de la neige...), de s'inscrire -lui et son oeuvre- dans le cycle vivant et complexe d'une Oeuvre plus grande encore, dans le rêve que ses sculptures soient, telles des offrandes, petit à petit intégrées et parfaitement digérées par la Nature, faire corps avec, une sorte d'art magique et quasiment incantatoire.

Et je pense inévitablement à ces empreintes de mains au pochoir dans la peinture rupestre, entre mimétisme et rituel magique, la main se glissant et disparaissant métaphoriquement pour se fondre à son environnement -celui de la grotte préhistorique- si on s'en réfère à l'interprétation qu'en donne Jean Clottes.
Selon lui ces empreintes étaient à comprendre, non pas comme la représentation de la main ou de l'humain, mais comme le résultat d'un rituel : lorsque l'homme du paléolithique mettait la main sur la paroi et qu'il projetait la peinture par-dessus, celle-ci se fondait dans la roche en prenant la même couleur... La main disparaissait ainsi dans la paroi et établissait une liaison avec le monde des esprits et les forces sous-jacentes à la roche. Ce qui permettait de bénéficier directement des forces de l'au-delà.



10 commentaires:

isabelle a dit…

excellent !!!

Anonyme a dit…

Oh le bel article que voilà!
Tout petit déjà, le petit Nicolas foutait en l'air couteaux, cuillères et fourchettes pour ses petits mobiles au grand dam de sa mère, qui à chaque noël était obligée de racheter un service entier... soupir!

marie a dit…

... Et si tu crois que j'en oublie de lire tes notes , ce que tu te goures , filletteuh-fillette !

Et le code est "ophinba" ...
Pas eu le temps de voir ton dico des anagrames , autant te dire que je sèche lamentablement ...

Un petit flash sur le Brésil , peut-être !
T'expliquer pourquoi , je ne le saurais ...

Et ta petite danse citronnée , du meilleur effet !
(mais était-elle là tout à l'heure , mystère ! )

Minie a dit…

Non, non, la petite danse citronnée n'y était pas, je l'ai mise pour te montrer comme je partageais ton euphorie !! :-))

Minie a dit…

Est-ce que Anonyme est la maman du petit Nicolas ??

Anonyme a dit…

Anonyme est le papa d'un petit Jules:)
Et cet anonyme, tu le connais!
Non, non, non, je ne laisserai pas d'indice, hé, hé!!

Minie a dit…

Hé hé, je suis passé devant chez toi hier en allant acheter du matos chez Gerstaecker, impossible de ne pas reconnaître ton home, en plus tu as les pouces verts !
Tu as un nouveau petit lutin ?

Anonyme a dit…

Sourire... tu as alors dû faire un sacré détour pour passer devant mon chez-moi... 8 heures de route, ce n'est pas rien, bravo!
Donc, vois-tu, tu te trompes :) je suis un autre.
Un indice?
Tu m'as laissé un mot, il y a quelque temps, sur blog, en devinette...

Minie a dit…

Ah, ah, j'ai trouvé ! (Chevelure de feu... lol)
Comment as-tu fait pour venir ici ? Hmm ? Et comment tu sais que c'est moi qui ait laissé un mot sur ton blog ?
N'en vl'là des questions !
Enfin bien contente de te trouver ici ! Et félicitations pour le petit Jules, il doit être bien mignon, j'espère que tu lui transmettras tous tes talents !

Minie a dit…

Ah ah ah, quelle nouille je fais ;-))
Je viens d'aller voir chez toi (tu ne postes jamais alors j'avais laissé tomber), je ne me souvenais pas que j'y avais laissé une si grosse adresse ! Mdrrr
Petit bisou à Jules ! (et à son papa, après tout...)

 
[]